Fell's Church, une ville pas commes les autres. Les soeurs Gilbert se sont entichées des frères Salvatore. Comment vas réagir Katherine en arrivant?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bal Masqué de printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 59
Date d'inscription : 13/05/2010



MessageSujet: Bal Masqué de printemps   Mar 18 Mai - 14:51


Bal Masqué de printemps.

    _« Bienvenue à tous et à toutes. »_

    Cher Habitant de Fell Church, le bal masqué de printemps vous annonces avec joie qu’il est ouvert. Cette année le thème du balle est le 19ème sicèle, messieurs sortez vos costumes d’époque, mesdames à vos corset et aux robes aussi envoutante les une-que les autres, mettant en valeur vos formes à en faire tourner la tête à plus d’un!
    Sortez aussi vos masque, après tout il est bien plus amusant de se reconnaitre au son de la voix, à l’odeur de votre parfum, ou peut-être à l’odeur que votre sang, frais et délicieux chante pour nos amis les vampires qui sont les bienvenus à notre bal. C’est ouvert à tout le monde, chasseurs, sorcières, vampires et humains. Une ambiance qui devrait rappeler bien des souvenirs à certain de nos cher amis vampire, comme Katherine…les Salvatore et bien d’autre encore.
    Le bal se déroule au parc du lycée où il y été emménager de grand arc de rose blanche, rouge, accompagné de ruban, l'avantage du parc c'est qu'il est dans le lycée les filles peuvent se changer et demander de l'aide à leurs amies, proche de les habiller, mais attentions, garçons et filles n'ont pas le droit de se voir avant que vous soyez dans le parc. Sinon il n'y a plus de surprise u.u

    _« Comment ca fonctionne »_
    Rien de très compliqué, pour ne pas s'embrouiller vous poster tout simplement à la suite, quand vous êtes inspirés. Veuillez tout de même s'il vous plait, laisser le temps aux autres de poster. Vous pouvez par exemple lors de l'un de vos post, pour prévenir les autres dire en HS a la fin ou début de votre rp : je post à la suite de intelle...
    Pour vous repérez ^^ et que les autres ne vous pique pas la place. Il n'y a pas d'ordre précis pour ce genre de rp.
    Alors amusez vous bien...et méfiez vous des apparences.... Le rp se déroule ici même à la suite de ce post Wink

    vous pouvez donner votre avis ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://everything-change.vampire-legend.com

Messages : 189
Date d'inscription : 14/05/2010


Curieux!
Ma race!: Humain
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 18 Mai - 17:51


Aaron Nathaniel
Wagner



    Ce matin là , je m’était levé d’humeur morose .J’avait passé une difficile nuit , hantée par des cauchemars incessants . J’avait ressentit beaucoup de difficultés à s’endormir et avait eu chaud toute la nuit . Je me leva péniblement , courbaturé par les heures en moins qui s’affichait à mon compteur d’heure de sommeil . Honoré de Balzac disait qu’il n’y avait point de douleur que le sommeil ne sache vaincre , mais il me semblait qu’il avait eu tord . La douleur qui sévissait dans mon cœur ne s’apaisait pas , malgré les nuits qui passaient . Le manque de sommeil n’était pas la seule cause de mon humeur . Il y avait également la date . Nous étions un jours particulier , important à mes yeux : aujourd’hui faisait exactement deux ans que j’avais embrassé Jenny pour la première fois . Et malgré ces deux longues années , il me semblait que je l’aimai encore comme au premier jours . Me levant péniblement de mon lit , j’ébouriffait mes cheveux et enfilait un short . C’était donc torse nu que je descendit à la cuisine , ou mes parents prenaient leurs cafés en discutant . Je m’assis autour de la table après avoir préalablement embrasser ma mère . Mon père ne recevait plus aucunes marques d’affections de ma part , depuis déjà un certain temps . Tout en me servant une tasse de café , ma mère m’informa qu’hier au matin , elle avait reçu un courrier indiquant qu’un bal se produisait ce soir dans le parc du lycée . La lueur qui illuminait son regard voulait tout dire : il fallait que j’y aille . Pour m’intégrer . Pourquoi ne voulait – elle pas comprendre qu’il était difficile de s’intégrer lorsqu’on arrive dans un lycée au deuxième trimestre ? Mais son regard était joyeux , et je savais que si je me rendait à ce bal , elle resterait heureuse durant un certain temps . Je pris alors l’initiative d’informer mon père que je souhaitai m’y rendre afin de m’y faire des amis . Mais celui – ci , comme à son habitude , ne l’entendit pas de cette oreille . Il crut que je voulait m’y rendre afin de batifoler avec la première fille de petite vertu que je croiserai . C’est dingue ce que mon père avait une bonne image de moi ! Mais ma mère insista en déclarant : « Laisse – le s’intégrer . S’il reste trop mystérieux , il va éveiller des soupçons sur son secret » .
    Et comme à chaque fois qu’il était question de protéger ce secret , qui à mes yeux n’en était pas un , mon père céda . Il m’apparut même enthousiaste de m’aider à choisir une tenue , d’époque s’il vous plait ! J’avais l’avantage d’avoir un père qui était passionné d’histoire , et qui connaissait à peu près tout du 19 siècles . La tenue qu’il me choisit était ni trop sobre , ni trop voyante . Et la couleur de la chemise faisait ressortir la couleur de mon plus bel atout de séduction : mes yeux . Jenny disait souvent que lorsqu’elle me regardait dans les yeux , elle n’avait aucune envie de les quitter et qu’on pouvait lire au plus profond de mes pensées , tant ils étaient envoûtants . Mais , sans doute , exagérait – elle . Ma mère était toute chose de me voir ainsi vêtu . Elle était émue , comme si elle me voyait en smoking , le jour de mon mariage . Puis , elle sortit d’un coffret en bois un masque en cuir . Je connaissait ce coffret . C’était celui que lui avait donné mon grand – père , Aaron , qu’il avait lui même hérité de son père . Ce coffret , j’allai l’avoir le jour de mon mariage , tel était la tradition dans la famille des Weber , celle de ma mère . Décidément , mon père continua de me surprendre : il me prêtait sa voiture , qu’il n’avait dégné me confier depuis que j’avais mon permis . D’ordinaire , je conduisait la vieille r5 de ma mère , toute cabossé et qui faisait un bruit sourd au démarrage . Je mis le masque de cuir dans ma poche de veste : je le nouerai à mon visage lorsque je serrai sur le parking du lycée . Imaginez que je me fasse arrêter avec le masque sur la figure ? Ma mère m’ébouriffa les cheveux , ce qui me fit légèrement râler . J’avais horreur de cela , sauf dans les moments intimes . Donc , cela n’arrivait pas souvent , ne s’était produit qu’une seule et unique fois . Et au rythme ou j’allai niveau intégration , ce n’était pas prêt d’être une expérience réitérée . C’est en soupirant que je pénétrait l’habitacle du break de mon père . La clef dans le contact , j’inspirai fortement . Je misait gros ce soir . Déjà , cela allait être la première fois que j’aurai la possibilité de re – boire de l’alcool , depuis mes 16 ans . Puis , il y aurait des filles , dont certaines seraient sûrement emmêlés , et il y avait un grand danger pour qu’il se produise quelque chose si elle me cherchait , m’allumait . Mais après tout , Oscar Wild avait raison : le meilleur moyen de résister à la tentation , c’est d’y céder . Mais une voix en moi me retenait : celle de mon père , car je savais pertinemment qu’au moindre faux pas , cela serait ma fête . Il dirait avec joie à ma mère qu’il avait eu raison , que j’étais un bon à rien . Puis , il dégainerait sa phrase fétiche : 1 heures de fusion charnelle , 10 secondes d’orgasme , 18 ans de malheur ! Mon père avait l’esprit d’un scientifique , surtout lorsque c’était pour me rappeler mes fautes , qui ces deux dernières années , ne pouvaient se compter sur les doigts de deux mains .
    Je quittait peu à peu le parvis de la maison , voyant dans mon rétroviseur ma mère me faire signe de la main . Il était 19hoo , et pour la première fois depuis 1 ans , soit 365 jours , soit 8765,81277 heures , 525 948,766 minutes et 31 556 926 secondes : j’allait être libre ! Et cela me procurait une drôle de sensation , certes jouissive mais , un peu stressante . J’avais peur de trop goûter à la liberté , qu’elle me plaise pour ne jamais l’as retrouvée . Une fois éloigné de la maison de quelques mètres , j’allumai la stéréo et la musique envahit soudainement l’habitacle de la voiture . « Hold up , hold on ...” . Telles furent les premières paroles qui parvinrent à mes oreilles , mais elles me suffirent à reconnaître cette chanson . Cette chanson n’était pas anodine à mes yeux . C’était Stop Crying Your Heart du groupe Oasis . Les paroles m’allaient droit au cœur et chaque fois que j’écoutai cette chanson ; j’avais la non – modeste impression que les frères Gallagher l’avaient composés pour moi . Les paroles relataient mon état d’esprit les soirs de déprime , quand l’espoir se faisait la belle pour laisser place à la mélancolie et à la tristesse . Les routes de Fell Church n’était pas trop encombrées de véhicules , et j’en fus étonné . Je gagnai très rapidement le parking du lycée , déjà pas mal occupé et trouvait non sans difficulté une place où me garer . Je dû manœuvrer , ce dont j’avais une sainte horreur ! J’enfilai mon masque en cuir , personne ne pourrait me reconnaître . De toute façon , personne ne me connaissait et donc , par conséquent , ne pouvait me reconnaître . Puis , je sortis de la voiture et la fermait à clef . Le parc était magnifique : des rubans , des fleurs … Quelques personnes étaient par – ci , par – là , en train de discuter . Et ne souhaitant pas m’incruster , je m’adossait contre un arbre , observant la scène …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora A. Salvatore
Théo; Princess of your heart
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 22
Localisation : Fell's Church


Curieux!
Ma race!: Vampire girl
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 18 Mai - 18:11

Le bal. Je savais qu'il allait avoir lieu mais jamais je n'aurais imaginé que j'irais. Pourtant, j'étais en ce moment même en train de me préparer. J'avais la nette impression d'être remontée dans le temps. J'avais retrouvée dans le grenier une de mes anciennes robes, cachée au fond d'une malle. Ca avait toujours été ma préférée. Je m'étais donc retrouvée à l'enfiler sans m'en rendre compte. Elle m'allait toujours aussi bien qu'avant ce qui m'enchantait. Je tournoyais pendant un moment avec, me regardant sous tous les angles dans le miroir. Finalement, je m'étais dirigée vers la salle de bain et m'étais coiffée sans même y penser et j'avais cru un instant que j'étais revenue à une autre époque, une époque où j'étais une jeune fille insouciante. Comme c'était étrange ! Enfin bref ... Le masque était de rigueur et en fouillant bien partout dans la maison, je finis par en dénicher un qui s'accordait à ma robe. Cette dernière était d'un bleu-vert magnifique. Le masque, lui, était presque de la même couleur. J'étais plutôt fière du résultat, je l'admets. Je mis des chaussures que j'avais aussi trouvée dans la malle et qui étaient assorties à la robe et les enfilais en vitesse. Mon corset ne m'étouffais pas. J'y avais tellement été habituée que c'était presque comme une deuxième peau que je retrouvais au bout de tant d'années. J'entendis mes deux frères partirent retrouver leur cavalière et je sortis à leur suite sans qu'il ne le sache.

Je me rendis au lieu dit à vitesse vampirique pour éviter de froisser ma robe. Effet garanti ! J'arrivais sans une seule mèche de cheveux qui rebiquait. J'étais plutôt fière de moi. J'enfilais mon masque et fit attention à la ficelle et entrais dans la salle déjà bondée. Je me fondis dans la masse en un temps record. Je me dirigeais jusqu'au buffet et me servis du punch. J'attendis ensuite un moment. Quoi ? Je ne le sais toujours pas à vrai dire.

Pourtant, je finis par sortir et vit un jeune homme dehors, adossé à un arbre. Je m'approchais de lui et lui sourit. Je lui tendis la main et me présentais :

-Salut, Théo. Et tu es ?

Je rigolais un peu. Presque personne ne me connaissait ici. Ca risquait d'être drôle surtout dans cette robe dans laquelle j'étais tout simplement éblouissante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyas.forum-pro.fr/forum.htm
Natacha Gilbert
    NATACHA; derrière chaque larmes ce cache un espoir avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 24
Localisation : fell Church


Curieux!
Ma race!: Humaine!
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 18 Mai - 18:16

Le bal de printemps, d’après oncle John, les membres de la famille Gilbert devaient y aller, il m’avait fais son topo avec son vieux sourire de rabat joie à deux balles! Il était entré dans ma chambre et c’était installé sur mon lit, en attendant que j’entre des cours! Autant vous dire que lorsque je l’ai vue j’ai crue mourir d’une crise cardiaque! Je lui avais répliquer de sortir, tel un serpent qui crache son venin! Il m’avait alors sortit:

« Natacha…Je compte sur toi pour faire bonne impression, il serait bien dommage que les Gilbert renvoient une mauvaise image…tu comprend? »

J’avais bien évidemment acquiescée même si je savais que il ne voulait pas que la déprimer de la famille Gilbert, donne une mauvaise image de la famille! Je n’étais point emballer de me rendre à ce balle, non seulement il allait y avoir énormément de monde, mais en plus je n’aimais pas du tout porter de robe, le pire c’est quand ma tante, Jenna m’a annoncer le thème. Le 19èmes siècle…! Hors de question que je mette une de ses robes à corset qui vous étouffes, mettre ses chaussures à talons à vous en tordre la chevilles. Ou quand bien même encore, leurs bas encombrants!
Mais ma tante était intervenue et m’avait convaincue d’y aller, Jenna avait utiliser le vieille argument « Damon sera surement là! » Mine de m’en fiche complètement j’avais accepter d’y aller. Alors avec ma tante m’avait embarquer dans une boutique pour faire une robe sur mesure. Je m’étais donc retrouver à moitié nue entre les mains d’une femme à prendre les mesure de ma taille, mes fesse et ma poitrine…autant le dire j’ai pas aimer ca du tout!!

Deux semaines c’étaient écoulé et me voilà dans la voiture de ma tante Jenna. Je ne sais pas du tout si Elena y serait, en tout cas je partais seule avec ma tante, placer sur le siège arrière de la voiture, faisant une moue incroyable. Même si au fond j’étais impatiente de voir Damon, dans des vêtements du 19eme! Il doit être élégant! Bref j’arrêta de rêvasser lorsque nous arrivâmes au lycée où déjà pas mal de monde arrivaient, les filles se ruaient vers l’entrer du batiment afin d’aller se changer et enfiler leurs robes, je n’avais pas vue la mienne, mais je savais qu’elle était jolie vue l’aperçue que j’en avais eu.

Jenna se gara sur une place sur le parking, nos affaires étaient déjà à l’intérieur dans une pièce, Jenna avait réussi à m’en avoir une pour moi seule, étant pudique je ne voulais pas me changer devant d’autre fille, même ma sœur. Cela avait été assez gênant de se dénuder pour les mesures. Enfin sortie de la voiture je me dirigea vers la pièce qui m’étais « dédier ». J’y entra et la regarda, c’était plutôt spacieux tant mieux!

Ma tante entra dans la pièce, alors que j’avais toujours mon sac sur le dos et était habillé. Elle me lanca un: « bah tu attends quoi? Que je te déshabille? » elle ria et je posa mon sac et me déshabilla avec la vitesse la plus lente qui puisse exister au monde! Je n’étais vraiment pas motiver. « Damon va bientôt arriver! » Me lança tante Jenna, je me sentis rougir bêtement et me mise dos à elle en lançant un vague:

« __Bon bah, dépêchons alors. »

Elle prit le corset qui était poser sur le cintre accrocher au porte manteau et me le passa autour du buste, je retins ma respiration et appuya mes mains contre le mur face à moi, ma tante tira sur les lacets du corset et je due serrer les dents pour ne pas hurler de douleur. Bon sang ca vous strangule ces trucs! Comment elles faisaient les femmes aux 19ème siècle? Elles devaient mourir étouffer par leurs propres fringues. Les pauvres!!

« __Bon sang tante Jenna tu as presque fini, je vais finir par mourir à cause de manque d’oxygène! »

Elle laca le dernier lacet dans un petit rire, puis j’enfila le bas de coton et le cerceaux souple qui allait sous la robe. Puis enfila la partie principal, c’est-à-dire la robe, après avoir enfiler une paire de chaussure à talon blanche avec un petit ruban rose pâle dessus. Mes cheveux étaient attaché alors ma tante me fis assoir sur une chaise et me les détacha. « allons ma puce tu vas pas laisser tes cheveux attacher? La dernière fois que je t’au vue les cheveux détaché ca dois bien remonté à deux ans. » Connaissant ma tante je savais que je n’avais pas le choix, en sentant mes cheveux retomber sur mes épaules je préféra fermer les yeux pour ne pas voir ce que cela donnait. Elle tourna alors le siège et s’occupa de mes cheveux, tandis que je continuais de fermer les yeux, à quoi est-ce que je ressemblais? A rien de très agréable à regarder je suis pose!
Puis elle me demanda d’ouvrir les yeux, je vis le visage de ma tante face à moi qui saupoudra légèrement mon visage et me mis un léger fart à paupière beige, rose pâle sur les paupière, et un peut de Eyes-liner, et du mascara puis un peut de rouge à lèvre couleur chaire et cela fus terminé. Je me leva et me plaça devant le miroir, les yeux fermer. Je les ouvris quand ma tante renifla:

« __Tante Jenna >< pourquoi pleures-tu? »

Elle me sortis la phrase la plus horrible, celle que je ne voulais pas entendre. « pardonne moi Nat, mais je suis un peut émue, te voir ainsi en robe cela fais si longtemps que tu n’as pas ressembler à une vraie fille. » Je fis la moue et soupire et fis un petit merci, quand enfin je me regarda dans le miroir. Je crue mourir d’une crise cardiaque!!

« __Tante Jenna….quelqu’un a pris mon reflet!!! »

Elle rigola, je posa le bout de mon doigts droit sur le reflet du miroir la jeune femme en face de moi fit de même. Cette jeune femme avait une fine silhouette une peau assez pâle pour une fille vivant au soleil, elle portait une robe rose pâle, aux bordure jaune/dorée, marron, le bas de sa robe était en sorte de froufrou au bord violet. Ses cheveux était assez foncé, mais pas trop retombant en légère bouclette sur ses épaules dénudés par la robe (voir robe ici), cette dernière mettait légèrement en valeur la poitrine de la femme dans le reflet, ses yeux maquiller de fart à paupière clair était entouré d’un trait fin au eyes-liner. Je pris conscience que c’était mon reflet… Pouvais-je être aussi féminine? Peut-être, même si j’avais encore du mal à y croire. Ma tante me fis signe qu’elle sortait, surement rejoindre les festivités. Alors je pris le masque (ici) et le mis sur mon visage, je dégagea mes cheveux de l’élastique et sortit main tenant ma robe de chaque côté, j’étais presque arriver à l’entrer du parc, pris une grande respiration, autant que ma robe me le permettait. Puis je passa le pas de la porte, je regarda le parc du lycée et fus éblouit par tant de belle choses. Je me sentais vraiment mal et minable par rapport aux autre fille avec leurs jolie robes, déjà quelques personnes était arrivés, je ne reconnaissait personne avec leurs masque. J’avança et passa sous les arcs blanc habiller de rose rouge et blanche. Le parc du lycée ne ressemblait plus au parc du lycée, je cherchais en vint Damon, comme si il était possible de les reconnaître!
Je m’avança encore un peut plus, préférant ignorer les regards interrogateurs des autres et me plaça sur l’herbe sous un arbre, à l’écart des autre, je ferme les yeux et passa ma main à la bordure de la robe de ma poitrine, cela me strangulait.

_________________


Dernière édition par Natacha Gilbert le Mar 18 Mai - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/05/2010
Localisation : A la pension sans doute



MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 18 Mai - 18:30

    Le matin même alors que j’étais sorti, bien décidé a persécuter un peu mon petit frère une fois que je l’aurais retrouvé , ce qui n’était pas chose bien difficile étant donné que j’étais un vampire , j’étais allé tout d’abord dans le centre ville au cas ou MONSIEUR aurait décidé de passer la journée avec Elena qui était d’ailleurs devenue mon amie . Amis .. C’était bien la seule amie que j’ai , et c’est un vrai miracle étant donné que je ne suis pas sociable le moins du monde et que ça me convient parfaitement . Non mais sérieusement vous me voyez délirer avec des amis ? Déjà que je riait uniquement quand je me moquais de quelque un . Et vous serez sans ignorer que cette personne est très souvent mon frère cadet . Ben quoi ? Il le mérite , et j’ai bien le droit de m’amuser un peu ! Si il faisait moins son buveur de lapin il aurait plus de forces pour riposter, et je crois bien que c’st ce que je cherche au fond de moi, qu’il redevienne normal pour être moins vulnérable . Qu’il soit plus .. Normal au lieu de faire le vampire qui veut a tout prix se racheter de ce qu’il est pour être un homme bien alors que c’est lui qui voulait envers et contre tout devenir un être de la nuit, un monstre, un vampire . Et maintenant il se défilait et il n’assumait pas, encore un autre point qui nous différenciait déjà que nous n’avions rien en commun a part notre ancien amour pour Katherine et a présent notre attachement pour Elena et Natacha . Bref, revenons en a nos moutons, Stefan n’est pas un sujet bien intéressant . Je disais, alors que j’étais sorti dans le centre ville si vous avez bien tout suivi, j’avais vu une affichette qui m’avait bien amusé . Une petite fête au lycée ou mon frère et sa petite amie étudiaient , mais pas nimporte quelle fête, non, sinon ça n’aurait aucun intérêt pour moi a part peut être de venir pour gacher tout le bonheur de ce petit monde entrain de se dandiner comme des .. Pieds dans tous les sens du therme . Cette fête était en réalité un bal costumé . Déjà plus intéressant , vous en conviendrez . MAIS encore mieux ! Accrochez vous et sortez les mouchoirs pour la séquence émotion, une soirée a thème de notre époque a Stefan , Théo' et moi . A nous les Salvatore, les originels datant d'il y a plus de 145 ans . L’époque Katherine disons . Peut on dire la belle époque ? Non , pas vraiment, c’est l’époque ou je suis devenu froid .. L’époque ou je suis devenu un vampire . Il y a de bons souvenirs comme de moins bons . Bref,j’avais vu ça et avais continué de chercher Stef avant de rebrousser chemin, soudain désintéressé . Je me demandais bien si Nat’ et Elena iraient a la fête , ça pourrait être pas mal . Et ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de danser . Avec une fille du moins, étant donné que ça m’arrive de danser seul juste pour me défouler un peu, puis j’aime assez danser . L’alcool aide un peu aussi peut être . Bien possible même si je ne peut pas dire que je suis bourré tant j’ai l’habitude de boire en ce moment . Quoi qu’il en soit je rentrais a la pension . Tout était silencieux, bien trop silencieux, je m’ennuyait . Pas de «  T’es qu’un con Damon ! UN SALAUD ! » . J’aimais bien quand il s’énervait, ça me faisait rire . Parce qu’il s’énervait pour rien, jamais il ne serait capable d’oser lever la main sur moi, sous peine que je la lui arrache . Je grimpais les escaliers rapidement de ma vitesse vampirique bien pratique et entrait dans ma salle de bain personnelle accolée a ma chambre . Une fois dans celle-ci je lançait mon t-shirt dans un coin, bientôt suivi de près par mon jean et mon boxer . Je me glissais ensuite sous la douche , faisant couler l’eau froide , on dit que c’est parfait pour raffermir les muscles, vous le saviez ça ? Et vous devez également savoir que je veut tout faire pour être a mon avantage si je voit Nat’ , histoire de réussir a la charmer un maximum . Je ne veut pas l’avoir dans mon lit comme les autres,je veut vraiment .. Connaître a nouveau le bonheur et la joie de l’amour réciproque, sauf que cette fois elle n’aimerais que moi . Rien que moi . Je me demande comment le prendrait Elena si je lui en parlait . Serait elle heureuse ?? Ou ben en colère que je m’intéresse a sa petite sœur ? Après tout,je n’avais pas une des meilleures réputations qui soient, c’était compréhensible et je n’en avais pas honte . Mais pour une fois il fallait qu’on me laisse ma chance, ainsi je prouverait a une personne que je peut encore au moins avec elle redevenir le Damon charmant et adorable d’entant . Euhm .. Attendez .. Non ,je n’ai jamais été adorable . Si, avec mon frère a une époque, et ma petite sœur, mais faire la vie dure a mon père a été un divertissement incroyable .Je pouffais de rire a cette pensée et me savonnait doucement pour bien profiter de la douche pour me détendre un peu puis en sortait et entourait ma taille d’une serviette, il me restait encore 5 bonnes heures avant d’y aller, j’avais amplement le temps de trouver ce que j’allais mettre, l’avantage d’être vieux c’est que la je n’aurais pas besoin de chercher trop longtemps ou dans un magasin, j’avais tout ce qu’il fallait a la maison . J’entourais ma taille d’une serviette et me regardais dans le miroir avec un sourire en coin, toujours aussi beau gosse ! Je rejetais mes cheveux aussi sombres que mes plumes de corbeau en arrière et sortais de ma chambre après une rapide analyse pour vérifier que personne n’était dans les environs . Je montais les escaliers montant au grenier et poussait la porte , grimaçant a l’odeur dégoutante de la poussière . Tiens donc , faudrais que le petit frère fasse le ménage un de ces jours ! Y’a des toiles d’araignées . Je levais le couvercle d’une malle contenant mes anciens vêtements. J’attrapais de quoi m’habiller et descendait rapidement a nouveau , retournant a nouveau a la douche afin de retirer l’odeur de poussière que je sentait sur moi . Une fois ceci fait je retournait a ma chambre et mettait un CD dans le lecteur afin de combler le silence plat vraiment pesant .

    - Mon dieu quel silence.. Il est ou le bouffeur de lapin ? Raaa un jour il nous broutera de l’herbe dans le jardin parce qu’il voudra plus faire de mal aux pauvres petits animaux sans défense . Qu’Est-ce que j’ai fait pour avoir un frère pareil hm ? Bon, au moins la plus jeune est pas comme ça ..


    J’enfilait la tenue choisie, un bas entre le bleue marine et le noir, mais c’était vraiment sombre , puis une chemise blanche a la quelle je mettais une cravate, fermant le col bien jusqu’en haut comme c’était exigé de mon temps . J’ajoutais un petit veston de soie rouge et finissait par remettre la veste assez longue qui allait avec le bas . Tout ça avec les chaussures qui allaient avec et qui me donnaient ultra mal aux pieds et en dernier j’allais a la salle de bain pour ébouriffer mes cheveux jusqu’à qu’ils ondulent comme dans le temps . J’étais parfait comme ça . Le masque de la même couleur que mon ensemble sur mes yeux finit de me rendre parfait , laissant juste ressortir le bleu gris de mes yeux. J’étais prêt , fin prêt apparement . Je sortais de la maison et prit ma voiture pour aller jusqu’au lycée ou je me garait, rapidement je sentit l’odeur d’un humain mais surtout de ma petite sœur . Je sourit en coin et allait vers elle embrasser son front .

    - Bonjour ma belle, ou plutôt bonsoir . Amuse toi bien hm . Je te surveille alors pas de bêtises .

    Une odeur bien plus intéressante m’interpella et je sortais , regardant ma belle Natacha . Cette robe la rendait splendide, elle avait l’air d’une princesse.. Elle était .. Ma reine . Je m’approchais un peu , la regardant avec la même intensité et sourit doucement

    -Bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar




MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mer 19 Mai - 14:02

    Dès fois, le destin vous gâte...Il y a des jours où il vaut mieux rester couché, quoique...Il était 7 heures du matin quand mon réveil sonna. Premier point négatif ! Je n'avais pas cours ce jour-là. Je grognai péniblement et voulu taper sur mon réveil pour l'éteindre. Hahaha...Comme par hasard, ma main dérapa et je me la cognai contre le table de nuit. Je retenus un hurlement en me pinçant les lèvres. Seul point positif : Au moins, je n'ai pas mis trois heures à me réveiller. Je me passai la main sur le visage, Pourquoi essayer de positiver avec cette vie de merde ? Je soupirai et me levai doucement de mon lit. Une fois debout, je mis un pied devant l'autre sans tomber ! MIRACLE ! Ou pas...Je me pris mon sac de cours et m'étalai de tout mon long au sol. J'écarquillai les yeux et me remis en question. Je savais dès à présent que ce ne sera pas ma journée. Je soupirai une nouvelle fois, me relevant lassement et envoyant le sac valser plus loin avec mon pied...Je hais les gros livres d'histoire T_T. Me tenant le pied et sautillant à cloche-pied, je me dirigeai vers la cuisine. Si je n'avais pas corrigé mes copies dans mon lit, mon sac ne se trouverai pas près de celui-ci...Allons plus loin, si je n'étais pas devenu professeur, je n'aurai ni cartable, ni copie, ni réveil brutal,ni ennuis...Bon, je serai au chômage mais ce n'est qu'un détail non ?

    Pour continuer la série, je me pris le coin de la table dans le ventre...Ça, sa fait mal. Je me mis au centre de la pièce pour réfléchir à combien de temps j'allai survivre. Pour l'instant, pas beaucoup. Je me déplaçai ensuite doucement près de la cafetière. J'appuyai simplement sur le bouton et commençai à préparer le reste de mon petit déjeuné. C'est en me dirigeant vers l'évier pour prendre un bol propre que je vis la carafe de la cafetière. Je mis du temps à réaliser que si elle était là...Le café coulait sur mon plan de travail et avec un peu de chance - Si si...--'- par terre. Je me tapai le front puis pris une grande inspiration pour rester zen. Attrapant l'ustensile, je me retournai lentement. BINGO !! Il y en avait de partout. Chienne de vie...T_T. Je nettoyai tout en pestant contre les réveils, les tables de nuit, les sacs de cours et les cafetière. Une fois fait, je mis en place la carafe et pris mon bol pour aller m'assoir. Une fois sur ma chaise, je réfléchis à ma journée. Soit je vivais normalement et mourrai avant le bal, soit je me mettait en tailleur au milieu du salon et ne bougerai plus. La deuxième solution était plus préférable.

    Bal...MERDE c'est vrai ! Le lycée organisai un bal sur le thème du 19eme siècle. Pourquoi voulais-je y aller ? Bonne question...Peut-être pour me changer les idées. Bon, vu ma journée, se ne sera pas gagné ! Qui sait, peut-être que ce soir je vais rencontrer une personne de ma famille que je ne connaissais pas. Pour continuer dans mon délire, cette personne sera un vampire ! Fallait vraiment que j'arrête de me prendre la tête avec cette histoire de vampire. Demain sera un autre jour, aujourd'hui, je dois simplement subir la mauvaise humeur de dieu. En tant que pauvre humain, je ne pouvais pas faire grand chose à cela.

    Une fois mon café avalé sans accident et la vaisselle faite sans sang, Je me dirigeai vers la salle de bain. Je me déshabillai et rentrai sous la douche. Allumant l'eau, j'ai eu la désagréable surprise de sentir sur mon corps une eau vraiment froide. De mauvaise humeur, je tournai le bouton et reçu de l'eau bouillante. Rectifiant le problème, j'eus enfin de l'eau tiède. Ma capacité à rester calme était grande...Mais elle avait tout de même des limites. Une fois savonné, shampouiné et rincé, je sortit de la cabine en enroulant une serviette autours de mal taille. J'enfilai un jean et une chemise banale et finissait de me préparer. Je retournai ensuite dans ma chambre et fouillai mes armoires en quête d'un costume pour ce soir.

    Je trouvai un des habits de soirées d'un de mes ancêtres, parfaitement dans le thème de la soirée. Bon, j'avoue, un peu poussiéreux mais ce n'était pas grave. J'aimai tout ce qui était ancien, c'est un peu pour cela que j'étais devenu Historien. Une fois le vêtement prêt, j'attrapai mon sac et enfilai mes chaussures pour faire un tour au parc. Je me posai dans un coin à l'ombre d'un vieux chêne et pris mon livre pour continuer sa lecture. Le temps était doux et frais. Je m'assoupis laissant tomber mon livre à côté de moi. Se fut un sommeil sans rêve...Mais je me sentais étrangement épié. Encore une œuvre de mon imagination.

    ....

    Je me réveillai péniblement et me frottai les yeux. Je pris le temps d'analyser où j'étais et vis que le soleil commençai à se coucher. Je regardai ma montre : 19 heures...ET MERDE ! Je me levai précipitamment et me pris une branche basse du chêne. Je me rassis aussi vite que je m'étais levé, me tenant le crâne. Expire, inspire,expire,inspire, tout va bien se passer Alaric...Une fois la douleur atténuée, je me remis debout doucement et commençai à marcher vers chez moi. Entrant dans mon salon, je déposai mes affaires et montai m'habiller. Enfin en costume, je finissais de me préparer dans la salle de bain.

    Arrivé au lycée, j'enfilai mon masque et me dirigeai vers le parc. Malheur ! Je reconnus au loin Damon...La soirée s'annonce super...--'. Mais aussi Natacha, deux autres personnes que je connaissais pas. Ainsi que tout plein de monde masqué. La salle était bondée mais je réussis à me faufilé dans la masse. Après quelques bousculades, j'arrivai près du bar et pris un punch. En espérant que cette soirée ne finisse pas en massacre...
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 189
Date d'inscription : 14/05/2010


Curieux!
Ma race!: Humain
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mer 19 Mai - 14:34

    Aaron à Théodora ::

    Une jeune fille portant une robe bleu – verte , qui je l’avoue , lui allait à ravir , errait dans le parc , un verre de punch à la main . Puis , elle se dirigea vers moi . Le moment que j’avais tant redouté arrivait : quelqu’un venait enfin me parler . Et c’était une fille . La robe lui allait à ravir , et la façon dont elle se tenait , fière et élancée , me donnait l’impression qu’elle avait vécue à cette époque . Des taffetas volaient ici et là de sa robe , vaporeuse mais à la fois élégante . Elle me tendit une main et déclara qu’elle s’appelait Théo . Puis elle me demanda de me présenter . Prenant sa main dans la mienne , je lui fit un baise – main : après tout , je n’allait pas la lui serrer à un bal du 19 siècles ! Je devais me mettre dans la peau d’un bourgeois gentilhomme et la galanterie était donc de rigueur , même si elle l’était également d’ordinaire . Ce baiser sur sa douce paume de main était délicat , du moins je l’espérai . Relâchant sa main , je déclarait :

    « Aaron Nathaniel pour vous servir , Mademoiselle »

    Je me sentais plutôt mal à l’aise et je tentai tant bien que mal de dissimuler ce mal être . M’adresser à une jeune fille était devenu inhabituel pour moi , un fait rare . Mais ce soir , j’étais bien décidé à conjuguer ma douleur et mon côté associable au passé , sans pour autant révéler l’indicible . M’apercevant de la présence d’un tréteau à deux pas de la jeune fille - Théo – et de moi – même , il me suffit de tendre la main afin d’attraper un verre . Par galanterie , je le tendis à Théo , même si je voyais pertinemment que le sien était plein . C’était simple , je ne voulais pas passer pour un goujat , ou un impoli . Mais peut – être allais – je passer pour un abruti ? Bref , je passerai pour ce que je passerai . Point .

    « Habitante de longue date ou nouvelle arrivante ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora A. Salvatore
Théo; Princess of your heart
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 22
Localisation : Fell's Church


Curieux!
Ma race!: Vampire girl
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mer 19 Mai - 14:58

- Bonjour ma belle, ou plutôt bonsoir . Amuse toi bien hm . Je te surveille alors pas de bêtises .

Je reconnus la voix de mon frère et sourit alors qu'il m'embrassait le front et disparaissait. Je me retournais vers le jeune homme à mes côtés pour entendre sa réponse alors qu'il n'avait rien dit pendant que mon frère était venu, c'était comme si il ne l'avait jamais remarqué et je n'en doutais pas. Damon avait été bien trop rapide pour que quiconque l'aperçut à part un vampire. Moi donc. Je souris alors que le jeune homme me prenait la main et s'inclinait.

-Aaron Nathaniel pour vous servir , Mademoiselle

Je lui souris alors qu'il venait de me faire un baise-main. Lui aussi aurait put vivre à mon époque. Mais non. Je le sentirais sinon. Je le saurais si c'était un vampire. J'aimais bien son nom en tout cas. C'était mignon et lui aussi avait l'air de l'être, je dois bien l'avouer. Enfin, avec ce masque qu'il avait, je ne pouvais pas savoir. Je ne pouvais qu'imaginer. Ce qui était plus amusant je trouve. Non, je ne suis pas sadique ou quoi que ce soit. Pas folle non plus. Juste un peu déplacée ... Je rigolais intérieurement à cette idée. Je devais être un peu folle en fin de compte mais autant ne rien laisser paraître.

Il tendit soudain le bras et me tendit un deuxième verre. Je fis un hochement de tête en remerciement et lui sourit. Mon masque ne couvrait que mes yeux et le haut de mon visage et je savais que mon sourire était éclatant. J'avalais mon premier verre et le posais plus loin. Je commençais ensuite à boire le deuxième quand Aaron me demanda soudain :

-Habitante de longue date ou nouvelle arrivante ?

Je réfléchis un instant. Que dire ? Je ne l'avais jamais vu auparavant pourtant, je connaissais tout le monde ici. Un peu grâce à ma "condition", je l'avoue. Autant faire du mystère. Ce serait bien plus drôle. Je souris encore et dit gentiment au jeune homme en face de moi :

-Disons que je suis là depuis une éternité ... Et toi ?

Plutôt drôle ma formulation en sachant que je risquais d'y rester ENCORE une éternité. Après tout, j'étais immortelle, non ? Lui, par contre, je ne serais pas surprise qu'il soit nouveau ce qui expliquerait qu'il soit aussi éloigné des autres et qu'il n'ai été avec personne avant que j'arrive. Ce qui était plutôt drôle car il y a deux heures, je ne savais même pas que je viendrais à vrai dire. Quelle coïncidence ! J'avais presque envie d'en rire m'enfin bon. Evitons cela. Ca ferait seulement un peu bête ...

_________________
Little princess of the dark.
Little princess vampire.
Little princess Salvatore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyas.forum-pro.fr/forum.htm
Natacha Gilbert
    NATACHA; derrière chaque larmes ce cache un espoir avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 24
Localisation : fell Church


Curieux!
Ma race!: Humaine!
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mer 19 Mai - 15:03

Je n’avais pas vraiment fais attention à qui était ici, cela me travaillais un peut à vraie dire, assez gêner que quelqu’un que je connaisse bien me vois ainsi vêtue! J’avais repérer en passant le parc un jeune garçon contre un arbre bien habillé, tel l’époque, dans un ensemble assez sobre avec un masque en cuir, la chevelure de cette personnage ressemblait étrangement à celle d’Aaron, faudra que j’aille le voir dans la soirée histoire de lui dire bonjour après tout cela fais un moment que je ne l’ai pas vue. J’espérai sincèrement que ses soucis s’arrangeait, c’est un chouette type, je l’aime bien.

J’étais toujours entrain de passer mon doigts le long de la couture de ma robe sur mon torse, afin de tenter de faire passer de l’air. Comme si cela servait à quelque chose. Ma pauvre Natacha dans quoi est-ce que tu t’es fichue? Dans un beau pétrin!! J’avais toujours les yeux fermer derrière mon masque, j’écarquilla les yeux, quand je reconnnue la voix de cet être si exceptionnel à mes yeux, Damon. J’ouvris les yeux et le regarda, retirant ma mains de la bordure de ma main poser sur ma poitrine, avec le plus de grace possible, je pris chaque côté de ma robe et me releva lui faisant une petite révérence:

« ___Bonsoir monsieur. »

Après tout nous sommes bien à un bal masqué? Alors autant en profiter pour s’amuser, et apprendre à le connaitre. Ses cheveux légèrement ondulé lui donnais un charme son masque sombre, laissait dévoiler ses yeux bleu gris si envoutant, charmant, mystérieux. Le reste de sa tenue, semblait bien plus réelle que celles des autres invité, elle semblait user, mais neuve sur lui, comme si il redonnait vie à de vieille choses. Son ensemble était bleu marine, quoique un tout petit peut plus foncé accompagné d’une chemise blanche fermer jusqu’au col avec ajouté à tout ca un petit veston rouge, accompagné d’une veste assez longue, digne d’une grande élégance, d’une grande classe social, comme dans les films ou bien même les livres. Dans tout les magasines que j’avais regarder pour les modèles de costumes je n’en avais jamais vue des comme celui-ci! Il est vraiment magnifique! Autant les habits que Damon.

Je me redressa et le regarda, ses yeux me donnèrent l’impression de transpercer mon âme, c’était assez frustrant, je sentis mes joue rougir bêtement. Habituellement Damon m’intimidait déjà beaucoup, mais autant vous dire que là, j’étais plus qu’intimidée, surtout avec ses vêtements là, ceux qu’il portait, l’image qu’il dégageait était étrange, comme si il n’était pas réelle, mais sortait réellement d’une autre époque. Et moi, avec ma robe, je commençais à m’y faire, à ce corset, j’avais vraiment l’impression de vivre à une autre époque! Même si je ne savais pas vraiment à quoi je ressemblai aux yeux des autres!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E. Ananiel Camus
    DRAMAQUEEN •• la passion d'une haine

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 27



MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mer 19 Mai - 19:06

    Je sentais déjà que quelques choses allaient changer mais j’ignorais encore la nature de ce changement. Je restais la sans bouger comme si j’étais paralysée, comme si ses deux pieds étaient collés sur le sol blanc de sa chambre. Avérait dire je ne savais pas ou aller, j’avais l’impression d’être un peu perdu, mes jambes maigrichonnes tremblaient jusqu'à ce je reprenne conscience, secouant son visage, comme pour se dire réveille toi Elisabeth, réveille toi. Prenant bien appuie sur mes deux jambes, je m’approchais de mon lit. J’allais directement en direction de la salle de bain, se plongeant corps et âme sous une bonne douche chaude. Je laissais l’eau le long de mon visage, le levant même vers la paume pour profiter des biens faits de cette chaleur qui la détendait totalement. Glissant mes pieds dans une paire de pantoufles en rose clair. Le miroir flou à cause de la vapeur l’empêcher de voir mon reflet, elle avait l’impression d’être invisible, elle passait donc un coup de main et laissait apparaitre mon visage, humide et pâle. Quittant la pièce, je rejoignis ma chambre, toujours aussi sombre, associant le rouge au blanc.

    Etre si âgée par rapport à la normalité des gens m’eu appris au moins une chose que les gens mentent. Il est vrai que jamais pris une sorte de plaisir à les écoutaient parler de ma mort à Paris, de ce qu’il disait sur la femme que j’étais et les choses que je représentais. Les gens avaient dit des choses sympathiques « elle était jolie », « elle faisait preuve de bonté dans le monde », d’autre en revanche semblait bien content de ma soudaine disparition. Et mes parents eux n’avaient absolument rien montré, ni larmes, ni discutions sur moi, je n’avais plus jamais entendu mon nom après le soir de disparition.

    L'homme qu'elle drôle de machine. Tellement complexe à la fois indécis et machiavélique. Je ne comprenais pas cela. C’est ainsi que je voyais l’espèce humaine, fausse et méchante. L’erreur est humaine à écrit un grand homme, je dirais plutôt que l’erreur est la cause d’un comportement voulu, nous sommes tous les maîtres de notre corps et chaque gestes et actes est pertinemment voulu. Alors l’erreur humaine est une pure invention pour faire passé l’homme pour quelqu’un civiliser alors qu’au fond il est un animal peut être différent, utilisant des pratiques culturel alors que l’animal reste dans le naturel mais comme lui il n’a aucune pitié pour sa proie et il est stupide. L’humanité, il y avait tellement peu d’humain capable de compassion envers quelqu’un d’autre, combien était sincère ? Combien ne mentaient pas sur leurs sentiments ? La franchise, peut de personnes en sont réellement capable et c’est quelques personnes peuvent être fière d’être humain. Je haïssais l’espèce humaine à ce moment, pourtant différent de mon comportement habituelle mais la souffrance me changeais, je ne voulais plus y croire en tout ces ryes humain. Les mensonges hanté nos vies, glacés nos journées et faisait du monde un endroit sombre, et au delà de ce qui fut sombre il y avait moi, vampire.

    « Bal masqué à Mystic Fall ce soir, hum très intéressant tout ça »

    Sur ces quelques paroles, je fus dans l’une des plus belles boutiques de la ville, cherchant la robe parfaite pour ce genre de cérémonie. En attendant, j'avais soif. Ma gore sèche me tiraillé, et je marchais dans les rues à la recherche d'une odeur attrayante. C'est ainsi que je me suis retrouvée ici, devant un café encore ouvert. Il n'y avait aucun clients, mais derrière le comptoir s'activait encore une jeune serveuse, et un homme -d'un certain âge- la regarder avec un air de désir. Il bavait littéralement sur le planché verni du salon. Durant près d'une dizaine de minutes je les observais, à travers les grandes baies vitrées, cachée dans l'ombre. La jeune femme nettoya chaque table, rangea les chaises au-dessous de celle-ci, et passa un coup d'éponge sur le bar. L'homme, lui, ne bougea pas d'une semelle. Répugnant. Alors, lorsqu'elle finit son travaille, la jeune femme fit un signe à celui qui semblait être son "patron" dans la hiérarchie humaine du travaille, et sortie en toute hâte. L'homme se leva alors et partie dans l'arrière boutique, j'en profitais pour entrer. J'éteignis la grande lumière, ne laissant plus d'une lampe sur le bar, qui conférait à la pièce un aspect lugubre. L'homme revint, ne me vit pas tout de suite. Se penchant vers la caisse enregistreuse il l'ouvrit pour en sortir une liasse de billets, un sourire sadique sur les lèvres. Son passant la langue sur sa lèvre supérieur dans une expression de fierté propre d'enflure de la pire espèce. De mon coté, je souris, satisfaite. Je pourrai me faire discrète pour les humains, tout en me faisant repérer par les vampires qui parcouraient la ville. Ce fut une réelle délectation de sentir et de voir la peur sur son visage et le mort si proche de lui. Contrairement à mes précédents repas, il ne fut pas assez figé par mon regard et par mes dents pour rester bouge bée, il sortit quelques mots a peine audible et pourtant « une sorte de par pitié, j’ai une femme », peut importe … ce soir un homme trouva la mort.

    « Good bye Julian Smith, que dieux te protège »

    L’heure du bal approcha, ma robe couleur or épousant mes courbes, un masque de la même couleur. Mes cheveux doré offrant à ma robe et mes épaules une douche de douceur, mais ce n’était nullement une simple robe, elle datait de 1798. Un rapide regard, sentant directement les vampires et les humains dans la pièce. Je fus d’ailleurs surprise de croiser le regard d’un chasseur de vampire, une soirée délectable à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://behind-the-door.forumactif.com/

Messages : 26
Date d'inscription : 13/05/2010
Localisation : A la pension sans doute



MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Jeu 20 Mai - 7:34

    Je la détaillais de bas en haut, je ne pouvais pas m'en empêcher .Puis bon , elle n'était pas nue alors il n'y avait pas de mal . Quand bien même, ce n'est pas moi qui me serait gêné . Ses beaux cheveux bruns tombaient en cascade sur ses frêles petites épaules , je ne l'avais jamais vu avec les cheveux détachés c'était une première et j'en étais assez satisfait, ça lui donnait un visage d'ange . Elle était finement mais divinement maquillée, elle n'était pas le genre de fille superficielle que j'avais dans mon lit, elle restait elle même en toute situation et je crois que c'est ça qui la démarque aussi beaucoup des autres .Je continuais de la regarder, elle portait un corset sans doute très serré mais qui donnait de l'ampleur a sa poitrine bien formée a mon humble mais connaisseur avis . Bah oui , je ne sais même plus combien de femme nues j'ai vu , alors bon c'est pour vous dire ! La robe était splendide, les couleurs bien choisies qui lui allaient a la perfection , mais elle semblait quelque peu serrée . A mon tour je lui fit une petite révérence digne de ce nom avec un sourire en coin, m'approchant d'elle d'un pas souple et élégant, dos droit .

    Elle se débrouillait plutot bien, j'aurais aimé l'avoir avec moi a mon époque, ça aurait été encore plus parfait et nous n'aurions pas eu tous ces ennuis . Stef aurait eu Katherine, et moi la plus merveilleuse des femmes rien que pour moi pour tout le reste de mes jours d'humain . Mais non, me voila immortel ,e t elle une simple humaine . Non .. pour moi elle n'était pas simple, cette pensée était stupide .

    Je prennais sa main dans la mienne et la portait a ma bouche,en embrassant finement le dos avec le même sourire charmeur .

    - Si je puis faire quoi que ce soit . Je suis a votre service mademoiselle Gilbert .

    Mon fin veston rouge m'écrasait le torse, ça devait être aussi désagréable que le corset . Ca avait pour but de nous faire nous tenir droit . Et bien, c'était réussi . Je tirais un peu dessus, assez pour étirer un tantinet la soie et soufflait, ça faisait un bien fou. Je replongea mesyeux gris dans les siens, d'un brun sans pareil et daignait relacher sa main, comme un idiot je l'avais gardée serrée dans la mienne par simple automatisme, ou peut être parce que je mourrais d'envie de l'embrasser peut être .En fin de soirée, qui sait, peut être me jèterais je a l'eau si je n'ai pas trop bu . Ah nan, j'oubliais, fête de lycée .. Punch et jus de fruit .. Génial , sortez le champomy ! J'aurais pu boire 4 saladiers de leur punch que ça ne m'aurait pas fait le moindre mal, même pas de quoi être pompette .

    Je tendit mon bras, l'entremêlant au sien et l'entrainait doucement vers l'interieur , elle allait abimer sa robe a rester dehors, et je ne voulais pas qu'elle tombe malade . Cessant de jouer je m'approchais de son oreille et murmurais tendrement .

    - C'est toi la plus belle . Sincèrement .. Tu es magnifique . J'éspère que tu en es consciente .

    Je m'arrêtais une fois a l'interieur et la lachais, m'éloignant d'un pas .

    - Permettez moi de vous offrir un verre .

    J'allais chercher rapidement un verre et le lui tendais , écoutant distraitement la musique qui passait . Avec un peu de chance des éspèces de slows ne tarderaient pas . Quoi que . C'était pas vraiment ça qu'on dansait de mon époque . Allez savoir si j'enn serais encore capable après tout ce temps .

    - J'éspère avoir droit a une danse . A moins que vous préfériez me rendre jaloux ?

    Première gaffe ..Bien joué Damon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isobel Peterson
I'm A Lost Girl
A Cherry fallen
avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 23
Localisation : Fell's Church


Curieux!
Ma race!:
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Ven 21 Mai - 23:04

Isobel's home

    La journée s'annonçait belle, ma robe étendu sur le grand lit à baldaquin, neuve, d'un bleu marine qui virait à l'indigo, attendait que je l'enfile et que je l'emmène au bal. J'avais tout ce qu'il me fallait, ma robe que Katherine m'avait aidé à dessiner pour que le couturier me la fasse, les chaussures que j'avais acheté accompagner de mon Cowboy comme porteur, le masque aux frangements bleu satiné que j'étais allé jusqu'à Venise exprès pour l'avoir ainsi qu'une ombrelle en dentelle assortie au tout. J'étais fière de ma tenue tout en sachant que je n'égalerais pas la beauté de Katherine.
    Je siffla Chérie et alla m'asseoir à ma coiffeuse tandis qu'elle commençait à me boucler les cheveux pour me faire un chignon comme les jeunes femmes de l'époque. Je commença à me maquiller la laissant me coiffer comme elle le pressentait j'avais confiance ,pour la coiffure du moins, en elle. Vingt minutes passèrent quand elle eut terminé et elle vint m'aider à enfiler mon corset et mes bas qui furent suivit de ma robe puis de mes chaussures que j'avais elles aussi achetées à Venise. Je m'observa une fois, fis un tour sur moi même, regarda les entrecroisements de fils bleus clair qui sionaient mon dos puis dit sèchement :

    "-Chérie va t'habiller !

    Je siffla et mon Cowboy arriva en tenue purement atypique de l'époque. Fière je me leva et Chérie arriva pile poil pour refermer la porte de la villa derrière nous.


Fell's Church || Parc du Lycée

    La soirée s'annonçait intéressante. Rien que par leur odeur j'avais déja repéré Natacha Gilbert, Damon et sa soeur Théodora si je me souviens bien ce que m'avait dit Katherine. Et puis il y avait bien entendu le corps enseignant dont Alarick. Je souris légèrement mon masque cachant mon regard sournois et ayant pour toute information non pas de m'amuser mais de profiter de cette soirée et de le soi disant fait que personne ne sait qui est personne. Je ris légèrement et m'avança dans la foule mes deux vampires quelques part entrain de surveiller les alentours. Ce soir j'aurais le 2de médaillon. C'est ma seule raison d'être là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewildinme.vampire-legend.com/forum.htm

Messages : 189
Date d'inscription : 14/05/2010


Curieux!
Ma race!: Humain
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 25 Mai - 17:31

    La venue de Théodora signait – elle la fin de ma solitude à Fell Church ? Le début d’un monceau de vie sociale ? A vrai dire , je n’avais pas vraiment hâte de répondre à ses questions . J’étais pressé d’en découvrir d’avantage sur cette jeune fille qui venait de faire le premier pas vers moi . Elle répondit avec naturel à ma question , en m’indiquant qu’elle était là depuis une éternité . Façon de parler et peut – être de dire que la vie dans ce patelin était bien ennuyante . Puis , Théodora me retourna ma propre question . Je bu une gorgée de mon verre , et constata que c’était du punch . Fruité à souhait , pas trop alcoolisé et sucré . Parfait ! Je passa ma langue sur ma lèvre , non pas par pur érotisme mais simplement pour ‘’ récolter ‘’ le sucre semé . Je me décidait enfin à répondre :

    « Je suis arrivé de Los . Angeles il y a une petite semaine . »

    Et je ne savais même pas si j’allai rester longtemps ici . Ma vie était pleine de rebondissements , souvent mauvais et malheureux . Mais au fond de moi , j’espérai que je trouverai le bonheur un jours , peut – être ici , et qu’il en serait de même pour mes parents . Je passa une main dans mes cheveux , une fâcheuse manie terriblement sexy , puis poursuivit :

    « Et sinon , serait – tu prête à vous dévoiler quelques peu à un inconnu dont vous ne voyez pas les yeux ? »

    J’essayai de m’ancrer le plus possible dans l’époque mais je ressentais quelques appréhensions : j’avais peur de passer pour un abruti ! Mes yeux se posèrent sur mon interlocutrice , en attente d’une réponse négative ou positive …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora A. Salvatore
Théo; Princess of your heart
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 22
Localisation : Fell's Church


Curieux!
Ma race!: Vampire girl
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Mar 25 Mai - 19:10

-Je suis arrivé de Los Angeles il y a une petite semaine.

Il se passa la main dans les cheveux et je trouvais plutôt cela mignon. Je le dévorais du regard sans qu'il ne le sache tout en écoutant ce que disait les autres ce qui était plutôt pathétique, je l'avoue. Certains nous regardaient, se demandant qui on était, d'autres essayaient de plaire sans l'apparence, d'autres encore parlaient de choses futiles avec leurs amis. Rien qui ne pouvait retenir mon attention en somme. Pourtant, le jeune homme devant moi m'intriguait totalement. Je ne savais pourquoi mais je ne pouvais oublier ce drôle de sentiment. Ca ne m'étais jamais arrivé. J'avais l'habitude de cerner les gens au premier coup d'oeil mais pas cette fois-ci ... Etrange.

-Et sinon , serais–tu prête à vous dévoiler quelques peu à un inconnu dont vous ne voyez pas les yeux ?


Je réfléchis un instant. Pourquoi voulait-il me voir ? Après tout, ça se devinait que j'étais jolie et le fait d'être un vampire n'était pas la seule chose qui jouait vu que j'étais déjà mignonne quand j'étais juste humaine. Je souris et rigolait un peu. Un sourire malicieux, un rire délicieux. Je pris sa main dans la mienne, beaucoup plus fraîche et sourit encore, le regardant droit dans les yeux.

-Serait-ce drôle si on se dévoilait ? Après tout, c'est le but du jeu, non ? Une autre fois peut-être, dis-je malicieusement.

J'aimais goûter au suspense, j'aimais sentir à quel point le secret était lourd à supporter pour certains. C'était tellement marrant et d'ailleurs peu partageaient mon avis ici. La preuve, beaucoup avaient retirés leur masque pourtant les autres le gardaient. Ils respectaient le thème, eux ! Je rigolais, sachant très bien que malgré les masques, les vrais amis se reconnaissaient. J'aurais reconnu Dawn n'importe où moi ! D'ailleurs, je n'étais pas sûre qu'elle soit ici. Je souris encore joliment et m'approchais un peu plus d'Aaron :

-Toi, oserais-tu l'enlever ? Peut-être que si tu le faisais ...


Je fis mine d'ôter mon beau masque mais n'en fit rien pour autant, attendant patiemment qu'il le fasse, lui.

_________________
Little princess of the dark.
Little princess vampire.
Little princess Salvatore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyas.forum-pro.fr/forum.htm
Natacha Gilbert
    NATACHA; derrière chaque larmes ce cache un espoir avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 24
Localisation : fell Church


Curieux!
Ma race!: Humaine!
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Sam 29 Mai - 0:09

Son regard sur moi qui me détaillais me fis frissonner, son regard si perçant et bleu, mystérieux et envoutant me déstabilisais, Damon était quelqu’un que l’on arrivait difficilement à cerner, voir pas du tout! On ne sait jamais à quoi il pense, et je préfère même pas y penser. Après tout Damon est très réputé pour ses talents de dragueur. Cela est si simple avec ses charmes naturels! C’est peut-être ce qui m’attire chez lui? Ce côté vilain garçon.

Il me fit une révérence, on aurait dit qu’il avait fais ça toute sa vie, comme si il connaissait le pas par cœur. Répéter encore et encore, tel une habitude! Mais sur lui elle paraissait parfaite! Rien à voir avec le reste des invités du bal qui faisaient leurs révérences, aux allures vulgaires. Celle de Damon, elle était gracieuse et parfaite! Son pas lent et gracieux, dos droit surement du à ces vêtements, il se dirigeait vers moi, tel un prédateur qui au final prit ma main pour y déposer un baiser. - Si je puis faire quoi que ce soit . Je suis a votre service mademoiselle Gilbert . Je lui fis un petit sourire timide et un signe de tête pour dire remplacer le « ok merci beaucoup ». Il garda ma main un instant, pendant qu’il remit son vêtement en place, il ne lâcha pas ma main pour autant, et mon corps n’arrivait pas à suivre le mental qui me disait de retirer ma main, je savais que au fond de moi je ne le voulait pas! Je voulais garder sa main dans la mienne mais cela m’était impossible. On se rapprocha quand il prit mon bras pour le mettre au sien. Bras autour du sien, l’autre main tenant ma robe pour ne pas marcher dessus, nous avançâmes vers l’intèrieur en chemin il approcha de mon oreille et me chuchota: - C'est toi la plus belle . Sincèrement .. Tu es magnifique . J'éspère que tu en es consciente . Ces paroles me firent frémir de tout mon être et je me mordis la lèvre inférieur en tournant la tête vers la gauche pour ne pas qu’il puisse voir mes joue rougir ainsi! Cela sera terriblement gênant!
Une fois que nous fûmes à l’intérieur, il lâcha mon bras et s’éloigna d’un pas pour me demander de m’offrir un verre, je n’eus le temps d’acquiescer qu’il était déjà partit pour me chercher un verre. Pendant sa courte absence j’avais de nouveaux passer discrètement le doigts le long de la couture de ma robe, afin de respirer. Replaça correctement ma robe, quand enfin il revint, je pris le verre qu’il me tendis, et but une petite gorgée, histoire de tremper mes verres dans l’alcool, enfin le punch du lycée, c’est pas grand-chose.

Le bal avait ouvert depuis un petit moment maintenant, et le monde commençait à arriver, ce qui me fit plaisir, je n’avais toujours pas vue Stefan, mon meilleur ami et Elena, ma sœur. Jeremy lui, trainait surement dans un coin, le temps que il y ait pas mal de monde puis il s’éclipserait. Comme d’habitude! Tandis que moi je ne regrettais pas d’être venue et était même plutôt heureuse, je n’étais pas du tout déçue de voir Damon, dans ces vêtements d’époque, qu’on aurait dit vraie. Ses cheveux légèrement boucler, et ses vêtements aux allures user, le faisait ressembler à une image tout droit sortit d’un livre d’histoire. Je n’arrivais pas à détacher mon regard de lui, une étrange atmosphère planait, la musique n’allait surement pas tarder, signal d’ouverture officielle du bal. - J'éspère avoir droit a une danse . A moins que vous préfériez me rendre jaloux ? L’incroyable se produit, je ria. Un petit rire et lécher certes mais je ria ce qui ne m’était pas arrivée depuis longtemps…

__Attention monsieur Salvatore, je pourrais très bien prendre vos paroles aux sèrieux...

Mon regard dans le sien, un contact se fis quand je posa nos verre et l’entraina par le bras vers la piste de danse, décorer à merveille, le sol carreler les rideaux rouge, des fleurs et rubans un peut partout, nous ne pouvions rêver mieux. La musique commença, et quand les autres nous vit sur la piste, accompagner par une petit mélodie douce et lente mais agréable à l’écoute, il s’élancèrent aussi, timidement certes, peut être qu’ils n’osaient pas et attendaient de voir si Damon et moi allions commencer.

Alors je lui fis une révérence accompagner d’un sourire, me redressa droite, et me mis en position attendant que monsieur Salvatore me suive. Habituellement je n'aime pas danser, mais je ressentais le besoin d'avoir un contact avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/05/2010
Localisation : A la pension sans doute



MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Jeu 3 Juin - 13:25

    Tout le monde me connaissait, au moins de nom pour ma réputation de gros con dragueur et aguicheur qui se tape autant de nana qui passent que possible . C'est pas ma faute si je suis terriblement sexy et que personne ne peut me résister quand même ! Moi je croque la vie - et le cou des gens par la même occasion - a pleine dent . Après tout, n'est ce pas la l'avantage d'être un être immortel ? Mais Nat' , elle était différente, ce n'était pas juste une fille , loin de la . Elle était magnifique , adorable et dès que je la voyait je mourrais d'envie de la prendre dans mes bras . Elle me rend faible, et j'ai horreur de ça . Mais a quoi bon lutter contre l'évidence, elle avait réussi a percer ma carapace aussi dure que du diamant pour retrouver le Damon que j'étais autre fois . Celui que j'étais avant que Katherine ne débarque dans ma vie . Ma gorge se serra quelques instants a son souvenir , mais je l'oubliais en plongeant mes yeux dans ceux de Nat .

    J'en avais un peu mar de ce masque qui me glissais sur le nez, aussi je m'empressais de l'enlever avant de le jeter a quelques mètres dans un coin histoire de le récupérer a la fin de la soirée . Je lui donnais son verre et portait doucement le mien a ma bouche, le sirotant tout en la regardant avec tendresse, beurk .. Ce punch sentait plus le fruit que l’alcool ça s’était sur . Ils ont mis combien, un dé a coudre d’alcool dans un saladier ? Pff .. Fêtes d’adolescents pré pubères Manque plus que les «  2 be 3 » , des poneys et des magasins et ça sera rien que pour les filles . Pitoyable .. Je n’étais venu vraiment que pour 4 personnes de 1 Natacha, ma belle humaine que je chérissais par-dessus tout , en deuxième Elena ,ma meilleure amie que je n’avais pas vu depuis quelques temps, et sinon Théodora ma petite sœur . J’étais carrément fou de ma petite sœur moi ! J’aurais tué si une personne osait toucher a un de ses cheveux sombres . Et la dernière personne, Stefan . J’étais son frère même si je me faisait un royal plaisir a lui faire la vie dure, mais je me devait de le surveiller un minimum puisque j’étais censé être leur tuteur légal étant donné que je suis l’ainé de la famille . Désolant n’Est-ce pas ?

    Je rit en voyant Nat essayer de respirer en tirant doucement sur sa robe, étant un vampire avant qu’elle n’ai le temps de voir je m’approchais et tirait sur les côtés de sa robe pour la détendre un peu, elle devait sans doute mieux respirer comme ça ! Aah quelle plaie les robes d’époque ! Mais je dois avouer que ça lui allais particulièrement bien !

    Je daignais la lacher des yeux le temps de voir combien de clampins étaient venus ce soir, pas mal quand même ! Je regardais le dj qui installait la musique , qui réglait l’éclairage . Impeccable ! Je me retournais ensuite vers Natacha et lui sourit de mon charmant petit sourire en coin . Je savais que ça faisait craquer TOUTES les filles sans exception . Alors pourquoi pas elle ?Autant me servir de l’experience acquérie pour avoir ce que je voulais .Et ce ue je voulais, c’était elle .

    - Faites donc Mlle Gilbert, prenez les paroles au sens propre , je m’efforce d’être sincère et direct avec vous, pour vous exprimer ce que je ressent a ce moment même . Alors, oui,je suis sérieux quand je dit qu’un autre cavalier auprès de vous me rendrait vraiment jaloux . Dansez avec moi, alors je serais satisfait et heureux . Vous donnez un sens a ma présence ici .

    Je la vit regarder vers la piste puis me faire une petite révérence . Après en avoir fait une a mon tour je prennais délicatement sa main et l’emmenait sur la piste, posant mes mains sur sa taille . A vrai dire j’étais un assez bon danseur , et je comptais bien lui montrer tous mes atouts . Je me collais doucement et discrètement a elle, la serrant pour danser plus proches . D’autres vinrent nous rejoindre sur la piste . Doucement je m’élançais en un premier pas, l’attirant avec moi . Des mouvements souples, réguliers et bien mesurés, c’est ça la clé . Et tout ça avec élégance bien évidemment ! Je lui sourit .

    - Vous dansez a merveille , je doit bien l’avouer . Cela m’est très agréable .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 189
Date d'inscription : 14/05/2010


Curieux!
Ma race!: Humain
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Dim 6 Juin - 11:14

Ma main dans la sienne , son regard dans le mien , Théodora souriait . Je m’étais mal exprimé . En lui demandant de se dévoiler , je ne souhaitai qu’en savoir plus sur elle et non découvrir à quoi elle ressemblait . Non , cette découverte aurait lieu à minuit , comme la mairie l’avait prévue . Théo répliqua : « Serait-ce drôle si on se dévoilait ? Après tout, c'est le but du jeu, non ? Une autre fois peut-être » . Plein de malice hantait sa voix . Elle jouait avec moi , et j’aimai cela . Elle s’approcha et poursuivit : « Toi, oserais-tu l'enlever ? Peut-être que si tu le faisais ... » . Un éclat de rire s’échappa de mes lèvres . Elle voulait donc jouer ? J’allai jouer , soyez en certains ! Je compris très vite qu’elle faisait semblant d’ôter son masque . Je pris son poignet avec ma main et replaça son bras le long de son corps .

Petite coquine , va ! Vous jouez avec moi , mais sachez , Mademoiselle , que je suis également un joueur hors pair …

Je m’approcha encore un peu plus d’elle , et approcha doucement mes lèvres de son oreille afin de susurrer :

Oserez – vous me l’enlever vous même ou préférez – vous continuez ce jeu de séduction à l’aveuglette , en pensant que je suis un être magnifique alors que je pourrai très bien être atrocement laid ?

Je disais cela en sachant pertinemment que je n’étais pas laid . Sans prétention , j’étais quelqu’un de charismatique , il fallait l’avouer . Les enceintes diffusèrent une valse , instinctivement , je tendis ma main à Théodora , afin de l’inviter à danser avec moi .

_________________


Adolescent en mal de vivre animé par la tristesse & la mélancolie , attiré par le vide . Comment guérir les blessures, les cicatrices ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora A. Salvatore
Théo; Princess of your heart
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 22
Localisation : Fell's Church


Curieux!
Ma race!: Vampire girl
Un peut plus sur moi.:
Mes relations:


MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   Lun 7 Juin - 18:32

Il retint mon bras et je rigolais doucement, attendant toujours qu'il me réponde. Il me sussura enfin ces quelques mots :

-Petite coquine , va ! Vous jouez avec moi , mais sachez , Mademoiselle , que je suis également un joueur hors pair …


Il s'approcha encore de mon oreille alors que je frissonnais à son contact. Je souriais malgré moi. Je ne pouvais m'en empêcher. C'était comme ça. Point barre. Pourtant, il n'eut pas l'air de le remarquer car il continua malgré mon trouble :

-Oserez–vous me l’enlever vous même ou préférez–vous continuez ce jeu de séduction à l’aveuglette, en pensant que je suis un être magnifique alors que je pourrai très bien être atrocement laid ?

Je rigolais encore plus. J'étais parcourue de spasmes. Mais je détectais tous les gestes d'un garçon qui se savait beau. Je ne pouvais imaginer que ce ne soit pas le cas. C'était tout simplement impossible. Il avait du charisme, un beau corps ... Pourquoi la tête n'irait-elle pas avec le reste ? Je lui souris et tournais ma tête pour l'embrasser sur la joue alors que ma main était toujours dans la sienne. Je ne la retirais pas mais m'éloignais un peu pour l'observer. Autour de moi, nous étions les seuls à avoir encore nos masques. Nous approchions des minuit. Je repris donc ma main et approchait les deux de son visage. Je le caressais de ma paume puis retirais les ficelles. Je souriais malicieusement et j'avais raison ! Il n'était pas moche pour un sou et le fait de le voir enfin me tordait le ventre dans tous les sens ... Allez savoir pourquoi d'ailleurs.

Moi, je ne bougeais pas d'un pouce, souriant gentiment, une lueur de malice à peine percevable dans les yeux. Disons que j'étais heureuse que ce n'était pas un laideron mais je m'en doutais. Je n'enlevais pas le mien pour autant ... J'aimais faire durer le suspens. C'était tellement marrant. Autant lui faire croire que j'étais moche. On se marrait un peu. Je le regardais et déclarais doucement :

-Très moche en effet, rigolais-je. Mais oseras-tu enlever le mien ? Ta remarque est valable pour moi, ne l'oublies pas.

Je rigolais encore. Je me trouvais à mourir de rire aujourd'hui. Etrange car hier j'étais d'une humeur massacrante. J'étais d'humeur changeante en même temps, ce n'était pas une grande nouveauté. Espérons que ça ne dérangerait pas monsieur.

_________________
Little princess of the dark.
Little princess vampire.
Little princess Salvatore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miyas.forum-pro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bal Masqué de printemps   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal Masqué de printemps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ce n'est que le commencement... :: - Fell's Church :: - Lycée :: Parc-